lundi 22 juillet 2019

Hématologie

22 juillet 2019

Hématologie


Lorsque j'ai obtenu mon DE d'infirmière, j'ai fait le choix de travailler dans un service d'hématologie,
était-ce vraiment un choix ou une émotion? un sentiment inexplicable, quelque chose au fond de moi, une ferveur à me diriger vers un inconnu qui n'en était pas tout à fait un, étranger sans l'être!
Comme cette impression, que beaucoup on pu ressentir de déjà vu ou fait.
  Si étrange que cela puisse paraître, j'étais à ma place...
Sans le savoir, je portais en moi un gène, que je porte toujours d'ailleurs, dans lequel s'inscrit la mémoire de mes ancêtres depuis une époque lointaine; quelque chose s'était passé, une famine peut-être, pour que le code génétique soit modifié?
Mais quel rapport entre ce gène et mon choix de l'hématologie? Le sang...

jeudi 18 juillet 2019

La tragédie

18 juillet 2019

La tragédie


<Je voudrais changer le monde sachant qu'il ne verra le jour( ce nouveau monde) que lorsque je ne le verrai plus> extrait d'un poème de Julien dans mon livre: Ma Gehenne ADN
    N'est ce pas tragique que de se dire qu'il n'y a pas ou presque pas d'issue? Peu de choses changent!  l'Histoire c'est un peu comme l'éternel retour des saisons, en moins beau, je vous l'accorde!
 Le découragement de ceux qui sont soumis à la nécessité, la soif sans fin de ceux qui n'en n'ont jamais assez...
          L'homme est tragique parce qu'il sait qu'il va mourir? faudrait t'il le rappeler à certains, afin qu'ils taisent leur indécence, qu'ils sortent de la médiocrité...
   La maladie nous rendrait t'elle plus clairvoyant? la souffrance et l'art seraient t'ils des remèdes à nos maux d'homme ?
     

mardi 9 juillet 2019

Porter sa différence!

9 juillet 2019

Porter sa différence

Comme je l'ai écrit dans la préface de  ma Géhenne ADN:
< Il est difficile de porter sa différence, même au bout d'une hélice invisible>
Mais la souffrance est bien là, même si elle ne se voit pas.
Au mois de Mars, je suis allée au Café Joyeux à Paris en compagnie de mon mari et de mon petit fils Ulysse, cela me tenait à cœur.  Je m'y suis sentie bien; j'y retournerai...

Merci à toi MarieNo pour m'avoir encouragée à continuer à blogger, je vais m'accrocher même si le chemin est encore long!

dimanche 7 juillet 2019

Musique et écrits.


7 juillet 2019

Musique et écrits

A la fin de mon livre: Ma Gehenne ADN, il y a deux codes QR, ils permettent d'écouter: Sorry, une chanson et Jane's end, une musique toutes deux de Julien Harold.
Sorry raconte comment on peut passer en l'espace d'un instant du rêve au cauchemar, du blanc au noir, du paradis à l'enfer, de l'envie de vivre à l'envie de mourir.
Jane's end est une petite fille d'origine Celte, un sang noir coule dans ses veines , chaque jour, elle s'assoit au bord de la falaise,  s'envole et disparaît dans la dernière clarté du soleil.
Sorry et Jane's end sont aussi deux textes que l'on trouve dans le livre.
Mais parfois, la musique à elle seule est suffisante  pour nous faire comprendre la tragédie qui est entrain de se jouer...

mardi 2 juillet 2019

Solitude et tourments

2 juillet 2019

Solitude et tourments

Dans mon premier livre, je citais une phrase de Dante:
< Je vois autour de moi, partout où je me tourne, où que j'aille et où que je regarde, nouveaux tourments et nouveaux tourmentés>
Les gens sont seuls et souffrent, ils aimeraient bien partager un moment mais ils ont peur!
La peur de l'autre, de la différence, ces peurs que l'on nous met dans la tête pour que nous restions sagement chez nous.
Benjamin a 20 ans, il souffre, néanmoins, il travaille dur dans le commerce de ses parents, ne rechigne pas à la tâche! celle ci terminée, il se réfugie dans ses jeux vidéos...