mardi 19 mai 2020

La distanciation Sociale ou le temps de rire sous cape


19 mai 2020

La distanciation sociale ou le temps de rire sous cape

Cela m'a fait l'effet d'un électrochoc, lorsque j'ai reçu un whatsApp d'une relation m'apprenant qu'elle allait retourner au bureau les après midi pour apprendre à travailler avec<< la distanciation sociale>>...
Mince alors, nous en sommes arrivés là!? On a beau savoir, le plus difficile c'est de le réaliser!
 La distanciation sociale se substituerait au lien social?
Il peut être fier de lui, le petit virus, même les plus grands dictateurs n'auraient pu rêver mieux, mettre la terre entière à genou, sans que personne n'ose broncher... La peur instillée dans nos cerveaux
pusillanimes...
Mais qui es tu vraiment? oh! toi petit virus?
Un hybride, un fabriqué, le déclin de l'homme?
Néanmoins, tu devrais te méfier car,<< ils>> arrivent avec leur armada de produits, que cela soit dit en passant, désinfectants et non toxiques pour nous? leurs seringues et leurs capes transparentes; tout ce matériel pour le cas où tu ferais d'autres vagues ou serait-ce plutôt au cas où nous créerions une masse de personnes refusant de continuer à se soumettre?
 Alors, oh! toi  petit virus tu deviendrais obsolète et, <<ils>> seraient contraints de trouver mieux et plus fort que toi!?
       Voici venu le temps de rire sous cape...
       








samedi 9 mai 2020

Confinement

9 mai 2020

Confinement

J'écrivais dans La Tyché sur le chemin de l'exil;<< Inexorablement le temps s'écoule, prise au piège dans ma toile, je n'arrive pas à me lever. J'ai peur.>>
Qu'en est t'il aujourd'hui? sommes nous pris au piège?
Alors que le confinement prend fin, que restera t'il de cette période?
 Pour ce qui me concerne, je n'ai pas, à proprement parlé, souffert du confinement, mais je souffre de ces flots d'informations contradictoires, de mon manque de confiance envers mon gouvernement et de ces perpétuelles interrogations quant'à l'avenir...
  Dans mes cauchemars les plus récurrents, je vois mes grands-parents me parler des guerres, de leurs souffrances, de leur pauvreté.. Toute une vie de bête de somme.
   Indécent, notre monde!
 Comment a t'on pu laisser déconstruire ce que nos ancêtres ont eu tant de mal à construire?
 Le responsable? l'argent; Dieu unique entrain de mettre à mort les plus démunis, il n'y aura ni purgatoire, ni paradis pour eux, juste l'enfer! Mais l'enfer, ils le connaissent déjà, harcelés par les prédateurs, ceux qui n'en ont jamais assez, qui n'ont pas une once d'humanité, juste des désirs sans cesse renouvelés.
  Hideux notre monde!
Pour reprendre ce que j'écrivais:<< Inexorablement le temps s'écoule... J'ai peur>>
Oui, j'ai peur! car, notre monde ne pourra évoluer, et nous en sommes encore loin, sans la révolution de la pensée humaine...