jeudi 13 août 2020

Hier encore!

13 aout 2020

Hier encore !

Hier encore, j'écrivais:< l'homme sera t'il sa fin?> Aujourd'hui, je pourrais dire le contraire, rien que dans une seule journée, on peut dire tout et son contraire, mais, il n'en est rien, je maintiens ce que j'ai dit et une nuit passée par là, où les images de mon passé n'ont cessé de me harceler, je dirais que je ne vois guère d'espoir.
 J'avais environ 16 ans, j'allais au lycée et  profitais de certaines journées de congés à rendre de menus services, comme passer le balai dans le café- tabac-restaurant de ma tante et mon oncle; cela me permettais de gagner un peu d'argent afin de pouvoir m'acheter quelques vêtements,  d'une famille modeste, je ne croulais pas sous les fringues!
 A cette époque, j'avais envie d'un manteau, maxi, il faut dire que c'était à la mode. Je finis par me l'acheter ce manteau et j'en étais très fière.
 Un petit groupe de copains et copines me proposèrent d'aller danser un samedi soir dans la salle des fêtes de la ville où nous habitions ma famille et moi, oh! ce n'était pas bien loin, à environ un kilomètre et demi, j'aurais pu m'y rendre à pied, mais le groupe est venu me chercher en voiture, le conducteur et un autre avaient plus de 21 ans, la majorité de l'époque. Ce soir là, je portais le fameux manteau, que je n'avais pas porté plus de trois ou quatre fois et, lorsque je m' aperçu qu'il n'y avait pas de vestiaire, l'envie me vins de retourner à la maison afin de me changer et ne porter qu'une veste, cependant, je n'en fis rien car les deux garçons majeurs me conseillèrent de le mettre dans le coffre de la voiture...
A la sortie du bal, il n'y avait plus de manteau dans le coffre, il avait disparu...
Je me souviens de mon malaise, de mes larmes qui se mirent à couler, je ne comprenais pas comment il avait pu s'échapper de cette voiture qui n'avait pas été fracturée. Des explications vaseuses suivirent, le coffre avait dû être mal fermé!?
Je n'ai pas revu cette bande de copains foireux, je n'ai plus eu de beau manteau et je n'ai plus fait confiance!
Pourquoi parler de cette anecdote ? Pour illustrer qu'il n'y a guère d'issue à la vraie nature de l'homme, il n'est pas naturellement bon comme le prétendait Rousseau. L'homme est un loup pour l'homme et ce que j'oserais ajouter c'est que je ne fais pas de différences entre les classes sociales.
Dans l'oeil du plus pauvre, il y a de la haine pour le riche et dans celui du riche du mépris pour le pauvre et ce n'est pas tout, le pauvre voudrait être riche et le riche encore plus riche et tout cela est sans fin...
Je l'ai probablement déjà écrit dans un autre article:
< la prochaine révolution, c'est celle de la pensée humaine> cette phrase appartient à Nietzsche.
Mais Nietzsche, tu ne nous a pas dit quand surviendrait cette révolution? Je ne crois pas que ce soit pour maintenant, ni pour bientôt, il y a trop de haine, de ressentiments, pourtant, j'aurais tant aimé la vivre cette révolution de la pensée, sentir son souffle de liberté sur mes joues. J'aimerais me dire que nos enfants seront différents, qu'ils pourront vivre en paix, loin de la bave des hyènes et qu'eux mêmes seront devenus sages. 
 Je ne suis pas croyante, si je l'avais été, je ne le serais plus depuis que j'ai appris à lire entre les lignes...


  

mercredi 12 août 2020

l'homme sera t'il sa propre fin?

12 août 2020

L'homme sera t'il sa propre fin ? 


Lorsque je me pose la question:< l'homme sera t'il sa propre fin?>  j'ai envie de répondre oui.

Je vois difficilement d'issue, l'histoire ne semble pas nous avoir appris grand chose!

Nous refaisons les mêmes erreurs, nous sommes atteints des mêmes maux, nous ne changerons jamais.

L'égoïsme, l'ambition, le toujours vouloir plus, encore plus... la démesure... l'indécence ..

A quoi tout cela va t'il nous mener? une autre guerre?

Certes de nombreux écrivains ont essayer de lutter, avec pour seule arme leur plume, contre l'ignorance, la

 bêtise et l'indifférence... mais qu'en est t'il vraiment aujourd'hui?

Tout change mais rien ne change!



mercredi 5 août 2020

Chronique des remèdes ordinaires

5 août 2020

Chronique des remèdes ordinaires,

  Je vous fais passer cette chronique écrite par Julien Harold, de quoi réfléchir!