lundi 15 mars 2021

Peut-on encore laisser vivre Dionysos?

 Peut-on encore laisser vivre Dionysos?   le 15 Mars 2021

Une danse du ventre dans mon salon...

Une petite coupe de champagne...

Une bonne bouffe en famille, entre amis...

Waouh! j'en rêve.

Ecouter les kings: You really got me;  Avallon de Roxy Music -deux vieux tubes, j'en conviens- mais ça déménage et j'adore!

Mettre du rouge à lèvres sans en être toute barbouillée; le masque évidemment!

Prendre un café croissant à la terrasse d'un bistro ; pas dans ma voiture -comme en ce moment- devant une boulangerie; et oui, j'emporte mon thermo!

Waouh! j'en rêve.

Voir mes enfants- que je n'ai pas vu depuis des lustres- leur parler de vive voix...

Waouh! j'en rêve, encore et encore.

Mais tout cela, aura t'il disparu à tout jamais ou pourra t'on encore laisser vivre Dionysos? En voilà une question qu'elle est bonne, comme le disait notre ami Coluche.



mercredi 3 mars 2021

Rien n'a changé!

 Mercredi 3 Mars

Rien n'a changé!

Comme je lisais: Le peuple d'en bas de Jack London , l'exploitation des pauvres, la misère dans l'East End en 1902 et en parallèle  un petit article dans Manière de voir ( février Mars) du Monde diplomatique< Cages à poules à louer> à Londres, je me disais : Rien n'a changé!

 Je cite Manière de voir: 

C'est pour rentrer chez eux que les locataires doivent se mettre à quatre pattes... ou encore: un studio proposé à 760 livres ( 965 euros) par mois, il se compose d'un lit simple accroché au plafond par des chaines de métal, et reposant sur deux armoires..

Et maintenant Jack London en 1902: 

 On estimait qu'une chambre devait être suffisante pour y loger un homme pauvre et sa famille entière dans l'East End...

   Triste constat... Rien n'a changé...Mais le pire dans tout ça, c'est de se dire: les démocraties ne sont t'elles pas sensées améliorer les conditions de vie des pauvres???